Engagements et projet associatif

Le projet associatif

Le projet associatif du Tricentenaire repose sur les fondements suivants :

Une vision claire 
Soutenir et développer la qualité de vie des usagers de nos services dans une approche co-productive.

Des temps forts 
Accueil - Accompagnement au quotidien - Services - Intégration

Un accompagnement de qualité proposé aux usagers des services 

Dans le cadre d’un projet d’accompagnement fondé sur un concept d’approche globale centré sur la personne, ses besoins, sa dignité humaine et la qualité de vie,

le Tricentenaire assure

l’accueil et l’accompagnement dans la gestion du quotidien de personnes en situation de handicap,

notamment par l’hébergement, l’activité en centre de jour spécialisé, la coordination et la prestation d’aides et de soins, le soutien psychosocial et thérapeutique, la formation et le travail, le sport et l’animation des loisirs, ainsi que l’intégration sociale,

en collaboration avec les personnes elles-mêmes et leur entourage, les organismes œuvrant dans le domaine du handicap et ses Ministères de tutelle.

Un script d'affaire qui définit notre façon de faire 

Des valeurs simples

Autodétermination et inter-responsabilité dans le respect de la dignité humaine


 

Une philosophie de travail partagée par tous

L’Homme est une personne qui tend vers l’autonomie tout en étant un être relationnel. L’autonomie et l’interdépendance sont l’une et l’autre, également constitutives de la personne humaine.  Celle-ci désire son autonomie et a en elle les ressources pour y accéder.  La personne humaine est un être à plusieurs dimensions : biologique, sociale, psychologique et spirituelle.  Ces dimensions sont indissociables, elles forment un tout et on ne peut agir sur une dimension sans agir sur les autres.

Lorsqu’une personne ne peut réaliser ses besoins et ses aspirations, c’est qu’une de ses dimensions n’est pas intacte. C’est alors, sur base d’une approche globale, qu’intervient l’équipe pluridisciplinaire dont les pratiques de chacun des membres convergent vers un point focal : la personne humaine.

L’Homme est un être social.  Il est donc important, quand on parle de handicap, d’aborder le terme de dépendance, non pas, comme trop souvent, dans un sens « négatif » qui exprime la soumission d’une personne à une autre, mais plutôt dans un sens « positif » d’échange qui rappelle que la vie est faite d’inter-responsabilité.

Pour les personnes en situation de handicap, le fait de bénéficier d’une infrastructure hyper adaptée ou de bénéficier d’une prise en charge des aides et soins par du personnel qualifié, ne constitue en soi que certains aspects de leurs besoins et aspirations, de leur projet de vie. La personne en situation de handicap n’est ni un client, ni un patient. Elle est, tout au plus, un usager de services adaptés, acteur et responsable du projet de vie qui le concerne. Le Tricentenaire n’œuvre pas uniquement en fonction de critères de rentabilité ou en fonction de qualité de soins, mais veut développer une pratique d’accompagnement humaine dans la gestion du quotidien.

Le concept pédagogique de prise en charge du handicap avancé par l’association repose sur un concept systémique, axé sur la personne humaine. Les interventions des membres de l’équipe pluridisciplinaire, avec leur formation de base, leur expérience et leur personnalité, s’articulent autour de cet axe et contribuent à la concrétisation d’un projet de vie personnalisé pour chaque usager.

Indépendamment de toute considération d’ordre philosophique, idéologique et religieux, l'association offre ses services dans le respect des capacités et de la volonté de chacun, aux personnes en situation de handicap et aux familles qui, pour quelques raisons que ce soit, ne peuvent pas ou ne peuvent plus, ne veulent pas ou ne veulent plus, partiellement ou totalement, garder en leur sein une personne en situation de handicap.

Nos missions en lien avec le projet associatif sont :

  • D’accueillir, de dialoguer ;
  • De proposer des ateliers de cré-activité ;
  • D’accompagner, orienter, soutenir, conseiller en favorisant la co-production ;
  • D’offrir un lieu de résidence, un « chez-soi » ;
  • D'aider et soigner ;
  • De favoriser des moments de vacances et des moments de repos ;
  • De proposer une alternative à la prise en charge familiale par une prise en charge institutionnelle la plus respectueuse possible de la personne dans toute son individualité, la plus humaine et chaleureuse possible, tout en tenant compte des contraintes inhérentes à tout groupe de vie et à toute vie en groupe ;
  • De s'engager à respecter la plus grande rigueur et lisibilité dans la gestion des moyens financiers provenant de fonds publics et de la générosité de donateurs ;
  • De pallier, en urgence ou de manière planifiée, une défaillance momentanée de la cellule familiale ;
  • De permettre à la personne adulte en situation de handicap de se former (Learning by doing) et d'accéder à un travail rémunéré en milieu protégé ou sur le marché dit "ordinaire"; 
  • D’impliquer tous les acteurs du « système Tricentenaire » dans une démarche qualité visant une amélioration perpétuelle de la qualité de vie des usagers, en parallèle avec une amélioration perpétuelle de la qualité des conditions de travail des professionnels ; 
  • De permettre la participation à des loisirs ;
  • De proposer un lieu d’échange et de dialogue ;
  • D’assister dans la gestion du quotidien ;
  • D’aider la personne en situation de handicap à évoluer et à se développer ;
  • De favoriser l’épanouissement personnel ;
  • D’élaborer un projet d'accompagnement socio-pédagogique personnalisé ;
  • D’aider la personne à rester, et/ou à (re)devenir, auteur de son projet de vie ;
  • De favoriser l’autodétermination tout en promouvant l’inter-responsabilité ;
  • De favoriser l’intégration sociale ;
  • De garantir une assistance médicale et un soutien psychosocial ;
  • De réhabiliter, de (re)mettre en mouvement ;
  • D’amener la personne à ne pas subir, mais à vivre sa différence et à (re)connaître ses capacités et ses limites
  • De motiver, stimuler, reconnaître, valoriser ;
  • De permettre de continuer des activités extérieures (travail, scolarité, atelier d’inclusion professionelle, sport, ...) ;
  • De s’imposer une remise en question et un contrôle continuel de la qualité des services proposés
  • D’être actif et engagé dans le paysage social du pays et de mettre en place des synergies avec d’autres associations nationales et internationales ;
  • De s’adapter, et/ ou innover pour répondre aux nouvelles demandes, … ;
  • D’être à l’écoute des besoins, attentes et désirs de la personne et de sa famille.